Coronavirus : pour en savoir plus sur l'épidémie


Coronavirus : pour en savoir plus sur l'épidémie
Coronavirus : pour en savoir plus sur l'épidémie

Depuis janvier 2020, une épidémie de COVID-19 s’est propagée depuis la Chine dans certaines régions françaises.

Chaque jour, les connaissances scientifiques sur cette nouvelle souche grandissent et des informations quelquefois contradictoires peuvent circuler. Une forme d’inquiétude peut donc se développer, même si la France est dotée d’un système de santé reconnu et d’un plan national de lutte contre la maladie.

*** Article mis à jour le 30/03/2020 à 18 h ***

SOMMAIRE INTERACTIF:  le virus responsable du COVID–19 | la situation en France et dans le Rhône | pour en savoir plus

Le virus responsable du COVID–19

Début janvier 2020, la découverte d’un nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) en lien avec des cas groupés de pneumopathies dans la ville de Wuhan (région du Hubei) en Chine, a été annoncée par les autorités sanitaires chinoises et l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les coronavirus sont susceptibles d’être à l’origine d’un large éventail de maladies, qui vont chez l’homme du rhume banal à une infection pulmonaire sévère, responsable d’une détresse respiratoire aiguë.

La maladie COVID-19 se transmet par les postillons émis lors d’éternuements ou de toux par le malade ou après un contact avec des surfaces fraîchement contaminées par ces postillons. Un contact étroit avec une personne malade est donc nécessaire pour transmettre la maladie (même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection). Le virus ne circule pas dans l’air. Un des autres vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact des mains non lavées. C’est donc pourquoi les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale sont indispensables pour se protéger de la maladie.

Les symptômes apparaissent en 3 à 5 jours en général mais le délai d'incubation peut toutefois s’étendre jusqu’à 14 jour après un contact étroit. Ils se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement. Pendant cette période, le sujet peut être contagieux : il peut être porteur du virus avant l’apparition des symptômes ou à l’apparition de signaux faibles.

Les malades présentent à 80 % une forme mineure de la maladie. Mais comme pour beaucoup de maladies infectieuses, il existe des personnes "à risque" : les personnes souffrant de maladies chroniques (comme l'hypertension, le diabète, ou une pathologie respiratoire), les personnes âgées de plus de 70 ans, les femmes enceintes au 3e trimestre de grossesse, etc. Et dans les cas plus sévères, la maladie peut entraîner un décès.

Il n’existe pas de vaccin contre le coronavirus pour le moment, mais de nombreux programmes de recherche français et européens et des essais cliniques sont en cours pour améliorer le diagnostic, la compréhension et la prise en charge de cette maladie. Par ailleurs, des équipes travaillent sur plusieurs pistes de traitement et l'invention d'un vaccin, qui pourrait voir le jour dans les prochains mois.

La situation en France et dans le Rhône

En France, le virus est largement présent sur le territoire, avec plusieurs situations de regroupement de cas (appelées quelquefois "clusters").

Le stade 1 du plan national de prévention et de gestion du coronavirus avait pour but de freiner l’introduction du virus sur le territoire national, grâce à la mise en alerte du système de santé et l’instauration de mesures très strictes pour contrôler les retours des zones infectées et réagir rapidement sur les premiers cas. Après la détection de nombreux cas secondaires aux cas importés, la France est passée le 29 février au stade 2, ayant pour but de prévenir et limiter la circulation du virus.

Depuis le 14 mars, la France est passée au stade 3, qui correspond à une circulation active du virus. Le principe n'est plus de tester systématiquement mais d'atténuer les effets de l’épidémie. Pour cela, l'ensemble du système sanitaire hospitalier et de ville, ainsi que les établissement médico-sociaux sont mobilisés pour protéger les populations fragiles et assurer la prise en charge des patients sans gravité en ville, et des patients avec signes de gravité en établissements de soins.

Les activités collectives sont elles aussi fortement impactées. L’objectif est d’éviter de se rassembler, limiter les réunions amicales et familiales.

A partir du 14 mars 2020, tous les lieux recevant du public qui ne sont pas indispensables à la vie du pays ont été fermés. Il s’agit notamment des restaurants, cafés, cinémas, discothèques et tous les commerces à l’exception des commerces essentiels (pharmacie, commerce alimentaire, stations-services, banques, etc.). 

Et par mesure de sécurité, le Président de la République a décidé de fermer l’ensemble des crèches, écoles, collèges, lycées et universités à partir du 16 mars et pour une durée minimum de 15 jours. Cette mesure, prise sur recommandations des scientifiques au vu de l’accélération de l’épidémie, vise à la fois à protéger les plus jeunes et à réduire la dissémination du virus à travers le territoire.

Une continuité pédagogique et administrative, avec notamment les plateformes « ma classe à la maison » et des classes virtuelles s'est mise en place. Un service de garde exceptionnel  a aussi été instauré pour assurer l’accueil des enfants âgés de moins de 16 ans pour les personnels indispensables à la gestion de la crise sanitaire. Les personnels du ministère de l’Éducation nationale et ceux des collectivités territoriales sont mobilisés pour encadrer des groupes de 8-10 élèves par classe.

Enfin, un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12 h, pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements. Il a été prolongé le 28 mars 2020 pour une période de 15 jours supplémentaires, soit jusqu'au 15 avril.

******************************

Les chiffres-clés au 29 mars :

40 174 cas ont été confirmés sur l’ensemble du territoire français (métropole et Outre-Mer) et 2 606 décès enregistrés. Les 13 régions métropolitaines et 7 d'outre-mer sont touchées et la région Auvergne Rhône-Alpes compte 3 163 cas confirmés, dont 2 150 patients hospitalisés, 766 patients de retour à leur domicile et 229 décès. Le Rhône compte 915 cas hospitalisés, 286 retours à domicile et 111 personnes décédées.

******************************

Pour en savoir plus

> Consultez le site d’information gouvernemental : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

> Consultez le site d'informations en français simplifié : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/francais-simplifie-falc

> Contactez la plateforme téléphonique d’information officielle : l. 0800 130 000 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, 7 jours sur 7, 24h/24)

> Rendez-vous sur l'espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap

> Utilisez WhatsApp en enregistrant le numéro "07 55 53 12 12" au nom de Gouvernement puis envoyez à ce contact un message sur l'application pour commencer la discussion.

Attention, la plateforme téléphonique et le bot WhatsApp ne dispensent pas de conseils médicaux.

Agenda


Découvrez tout l'agenda...

Contact Mairie


Photo de l'Hôtel de ville

Mairie de Corbas
Place Charles Jocteur
69960 Corbas

Tél. : (+33) 04.72.90.03.00
Fax : (+33) 04.72.50.36.04

Retrouvez toutes les coordonnées des services municipaux...